ATLANTEM s’engage pour l’environnement avec MENREC

Atlantem s’associe à Fenêtréa, Riou Glass et Bohelay Transport pour créer MENREC. Une structure dédiée au recyclage des menuiseries en fin de vie et s’inscrit ainsi dans les objectifs fixés par la Loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (AGEC).

MENREC ambitionne de valoriser les différents matériaux des menuiseries en fin de vie (bois, PVC, aluminium et verre) et leur réemploi pour la fabrication de nouvelles solutions (fenêtres, portes et volets).

Encore considérées comme des déchets, les menuiseries en fin de vie font aujourd’hui généralement l’objet d’enfouissement dans des carrières alors qu’elles représentent une source importante de nouvelles matières premières et d’économies de carbone. Stopper cet enfouissement, tel est le crédo de MENREC.

Une démarche éco-responsable et clé en main pour les installateurs

MENREC apporte aux installateurs (artisans, menuisiers, réseaux de fenêtriers…) du Grand Ouest une solution clé en main en matière de collecte et de démantèlement de menuiseries en fin de vie, sans surcoût par rapport à la situation actuelle.

Les installateurs se verront délivrer une attestation prouvant que les menuiseries remplacées rentrent dans un dispositif d’économie circulaire. Une valorisation de leur engagement responsable auprès de leurs clients.
La démarche est simplifiée : pas de tri à effectuer en amont, un gain de temps !

Pour en savoir plus, rendez-vous sur menrec.fr

Agissons ensemble pour la planète !


Bruno Cadudal, Directeur général d’Atlantem Industries

 » MENREC s’inscrit tout naturellement dans la politique RSE du Groupe familial et territorial Hérige auquel appartient Atlantem Industries. L’économie circulaire figure parmi nos priorités. Nous veillons depuis déjà plusieurs années à réutiliser les chutes issues de notre production. Au-delà des règlementations, il est de notre devoir de mettre en œuvre des initiatives efficientes telles que MENREC. Non seulement pour préserver les matières premières et réduire significativement la part de 90 % de menuiseries enfouies. Mais également pour rester au plus proche du métier de nos clients qui vont avoir à gérer de plus en plus de chantiers en rénovation »